Aurélie Dupont
Aurélie Dupont, Vétérinaire Tous ses articles

Les plantes toxiques pour le chaton

Le danger des plantes et végétaux toxiques pour la santé du chaton

Le chaton, très joueur, peut s’intoxiquer avec des plantes d’ornement. En voilà 3 à placer sous haute surveillance :

Le poinsettia

Également appelé “étoile de Noël” : sa sève contient des substances irritantes toxiques. Si votre chaton mâchonne, ingère d’une partie de la plante ou bien reçoit dans l’œil ou sur la peau des projections de la sève, peuvent apparaitre des irritations digestives (entraînant salivation, vomissements et diarrhée), oculaires (conjonctivites, ulcères cornéens) et cutanées. Sous traitement vétérinaire adapté, l’évolution de la santé du chat sera généralement favorable.

Le muguet :

Très répandu dans les jardins en mai, le muguet peut être toxique pour le chaton qui mâchonne ou avale ses fleurs ou ses feuilles. Peuvent apparaitre dans un premier temps des vomissements qui peuvent être accompagnés de diarrhées avec de fortes douleurs abdominales. Puis dans les heures qui suivent, le chat peut présenter des troubles nerveux (convulsions, tremblements, dilatation des pupilles) et surtout des troubles cardiaques détectés par le vétérinaire. L’évolution de ce type d’intoxication peut être mortelle, même au bout de 2-3 jours. Au moindre doute consultez votre vétérinaire pour qu’il entreprenne un traitement le plus rapidement possible

Le gui et le houx :

Tous les deux possèdent de petites baies avec lesquelles votre chaton aime particulièrement jouer. Les intoxications surviennent le plus souvent par ingestion des baies car les feuilles piquantes, mais également toxiques, sont plus rarement mâchonnées par les chats. L’ingestion de gui ou de houx entraîne l’apparition de problèmes digestifs sévères avec salivation, vomissements et diarrhée. Des troubles nerveux peuvent également être observés : le gui provoque des difficultés locomotrices et des changements comportementaux avec une hypersensibilité à tout stimulus, alors que le houx entraîne à contrario un abattement intense qui plonge parfois le chat dans le coma. De plus, l’ingestion de houx peut être à l’origine d’une hypotension importante.

Tous ces troubles peuvent conduire à la mort de l’animal

Votre vétérinaire pourra mettre en œuvre un traitement symptomatique de soutien, mais aucun antidote n’existe. Il faut garder à l’esprit que le pronostic de telles intoxications est très réservé car leurs issues sont souvent fatales.  D’autres plantes comme le laurier, les lys, les digitales sont toxiques. Le seul moyen de prévention de ces intoxications est donc de rendre ces plantes inaccessibles à vos animaux de compagnie.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat


Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat