L’insuffisance rénale chronique chez le chat

L'insuffisance rénale chronique chez le chat

 L’insuffisance rénale chronique est une des principales causes de mortalité féline. Elle touche environ 27 % des chats de plus de 10 ans et 30 à 50 % des chats de plus de 15 ans. N’attendez pas que les symptômes deviennent visibles pour vous en préoccuper car il sera trop tard pour freiner la maladie.

Quand des symptômes d’insuffisance rénale (IRC) apparaissent, moins d’un quart des reins fonctionne encore normalement ! Lorsqu’un chat atteint l’âge de 8 ans, il est donc conseillé de demander au vétérinaire d’évaluer régulièrement sa fonction rénale. En cas de problème, un traitement diététique et/ou médical permettra de ralentir la progression de la maladie rénale.

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale ?

Sauf en cas d’insuffisance rénale aiguë (par exemple due à une intoxication), une maladie rénale évolue en général lentement et il est difficile d’identifier une cause précise. Les reins perdent leur capacité à filtrer correctement le sang, les toxines s’accumulent et l’état général du chat s’altère. Le volume d’urine augmente et, même s’il boit plus que d’habitude, le chat a tendance à se déshydrater car les reins n’arrivent plus à économiser l’eau.  Plus tôt un régime alimentaire spécifique est mis en place, plus longtemps les reins seront capables de jouer leur rôle.

Faut-il limiter les protéines ?

Le chat est un carnivore et il est fait pour consommer un régime riche en protéines. Cependant, lorsque l’insuffisance rénale progresse, les reins ont du mal à éliminer l’urée et les autres sous-produits de la digestion des protéines. Leur accumulation dans le sang provoque une baisse d’appétit et des vomissements chez le chat. Il faut donc nourrir le chat avec un aliment formulé avec des protéines hautement digestibles, qui produisent peu de déchets. Ce n’est qu’à un stade avancé d’IRC qu’il devient nécessaire de limiter la quantité de protéines.

Quel aliment choisir ?

Votre vétérinaire vous conseillera pour choisir un aliment adapté au stade d’IRC de votre chat. Des études montrent qu’un régime bien choisi augmente l’espérance de vie d’un chat à IRC et limite le risque de crises d’urémie. Par rapport à un aliment d’entretien, cet aliment présentera plusieurs particularités. -            Les aliments pour chats sont généralement acidifiés pour limiter le risque de calculs urinaires. En cas d’IRC, l’acidification devient contre-indiquée. -            Un mauvais fonctionnement rénal facilite l’accumulation du phosphore dans l’organisme. Réduire le taux de phosphore alimentaire est une mesure efficace pour ralentir la progression des lésions rénales. -            Environ 20 % des chats insuffisants rénaux présentent aussi une hypertension artérielle : moins de sodium permet de limiter l’augmentation de la pression artérielle. A un stade avancé, un chat insuffisant rénal a tendance à maigrir. Pour l’encourager à manger, il est parfois intéressant de lui proposer un aliment humide qui puisse être réchauffé avant consommation.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chat


Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chat